Vers un climat artificiel ?

La géo-ingénierie sur la pente glissante de la recherche non contrôlée : « oui nous avons déjà mené des expériences »

Les 10 et 11 octobre 2017, chercheurs et décideurs se réunissaient pour débattre de l’émergence de la géo-ingénierie, de ses procédés (BECCS, CDR, SRM [1]), des moyens de convaincre l’opinion public comme faire intervenir des responsables religieux, de la montée du populisme et de son influence sur l’implémentation de ces projets, des expérimentations passées et à venir (SCoPEx) : injection d’aérosols par ballon dirigeable à 20 000 m d’altitude à l’automne 2018 !

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

La géo-ingénierie n’est plus de la science-fiction (...). Ce n’est pas la 1re expérimentation que l’on fait, il y en a eu au moins deux autres (…). Elles nous servent à mettre en place des mécanismes, des normes et des méthodes pour augmenter l’efficacité et diminuer les risques.

[1BECCS : biomass energy carbon capture and storage
CDR : carbon dioxide removal
SRM : solar radiation management

Le fil d’actu

Le documentaire

Notre ciel soumis à une évolution contrôlée. Journaliste et photographe professionnelle, Jacqueline Roche a toujours été à la recherche de fonds de ciels bleus pour son travail sur l’image. Avec le temps, elle observe que ces fonds ne sont plus aussi intensément bleus, que notre ciel est souvent voilé, nettement moins lumineux...